Rouge comme l’amour

Rouge comme l’amour

La tradition veut que l’année se finisse en bilan et le début d’année en résolutions.

Cette année a été riche en rebondissements, en renouveaux, en découvertes, en rencontres, en remises en question. J’ai trouvé la voie professionnelle que je voulais suivre. Je me suis consacrée davantage à mon blog. J’ai découvert tout le monde du blogging, d’Instagram, j’ai appris ce qu’était un référencement ou encore un hébergeur. Et j’y ai réellement pris goût. J’ai aussi appris à me faire plus confiance en postulant pour des offres variées. J’ai pris part à la rédaction d’un journal en ligne, un rêve que j’entretenais depuis longtemps. J’ai appris à moins me censurer. Surtout, j’ai rencontré des gens exceptionnels qui m’ont permis de m’épanouir et d’être heureuse comme je l’ai rarement été dans ma vie.

En 2017,  j’ai aussi vécu le début d’une expérience particulière: aller partir vivre huit mois au Canada. J’ai l’impression d’avoir plus appris en quatre mois que durant toute ma vie. Appris d’abord sur moi: sur ma capacité à me débrouiller, à aller vers les autres, à m’adapter. J’ai appris à gérer mon stress! Et c’était pas gagné. J’ai aussi beaucoup mieux compris les relations amicales. S’entourer est une chose essentielle, mais il faut être entouré des bonnes personnes. Ca ne sert à rien de s’acharner sur des amitiés à sens unique. Il est inutile d’essayer de s’intégrer à un groupe qui ne nous convient pas. Le but c’est d’être capable de s’épanouir soi-même avec les autres. Avant tout, je crois qu’il faut absolument éliminer la toxicité de nos vies. Et je crois que c’est ce qui m’a bercé pendant ces quatre premiers mois. J’ai aussi vécu ma première vraie rupture amoureuse. Cette expérience m’a montré l’importance des étapes, des rites de passage dans la vie. Je ne suis plus dans le même optique de vie depuis ça. C’est comme s’il y avait une Mathilde avant et une Mathilde après cette rupture/relation. Je crois que dans le monde dans lequel on vit, la vie est bien trop courte pour s’attarder sur des situations qui nous blessent. Ca demande du courage parfois. Mais je crois qu’il est essentiel d’apprendre à dire stop, à dire non. Apprendre à sortir d’un cercle vicieux de négativité.

J’avais déjà songé à une liste de résolutions classiques, devenir végétarienne à 100%, régler mon acné, faire plus de sport, manger bio. Mais je crois que cette année j’ai envie de plus, de mieux, de différent. Cette année j’aimerais avoir plus confiance en moi; aller davantage vers les autres, prendre des risques. Apprendre à m’imposer. M’accepter comme je suis. Arrêter de m’excuser pour mes choix. Vivre pour moi avant de vivre pour les autres. J’aimerais aussi croire davantage en mes convictions, aider les autres et la planète différemment qu’en partageant des articles sur Facebook. Force est de constater que je suis le genre de personnes qui atteint souvent la majorité de ses résolutions d’une année sur l’autre. Et même si on est toujours perfectible, je crois que cette année, j’ai décidé de vivre au jour le jour. Pas d’objectif précis, pas de barrières, pas de pression. Non pas que mon stress n°1 chaque année est d’atteindre mes résolutions aha. Au contraire, je les oublie souvent sur une note de mon portable et je les redécouvre le 1er janvier de l’année suivante.

Amour : Intérêt, goût très vif manifesté par quelqu’un pour une catégorie de choses, ou pour quelqu’un, pour telle source de plaisir ou de satisfaction.

C’est tellement cliché, mais je crois que ce monde manque un peu beaucoup d’amour!! Il n’y a rien de plus salvateur qu’un compliment, qu’un « j’ai pensé à toi l’autre jour », « tu as envie qu’on se voit? ». Rien de plus apaisant que les réunions entre amis ou entre familles. Les moments où si tu mettais sur pause, tout le monde aurait le sourire aux lèvres. Sans amour, on n’atteint pas ses objectifs. Il faut du soutien et de l’affection pour apprendre à se faire confiance. Alors en 2018: complimentez les gens que vous aimez, offrez davantage votre aide, apprenez à comprendre les autres, arrêtez les jugements hâtifs, n’ayez pas peur de dire ce que vous pensez, ne laissez pas les gens poireauter, ne jouez pas avec leurs sentiments. N’ayez pas peur de vous ouvrir. N’ayez pas peur d’aimer vraiment. J’ai l’impression que c’est un sentiment qu’on peut rendre au quintuple. Aime autour de toi et on te le rendra. N’oubliez jamais que être gentil avec quelqu’un c’est gratuit! Que celui qui n’a jamais critiqué quelqu’un sans raison me jette la première pierre. « C’est humain » me direz-vous. Peut-être, mais c’est tellement malsain. A moins d’être un pervers narcissique, égocentrique et égocentré, je crois ça ne fait du bien à personne que de faire du mal. Alors si vous n’êtes pas gentil pour les autres, faites le au moins pour vous.

« Mais vous allez vous aimez les uns les autres bordel! »

Eh mais on me dit dans l’oreillette que c’est le dernier look de l’année. Quel plaisir de retourner à la chaleur de l’Alsace lol. Quatre degrés c’est du pain béni. Donc ce sera un look très bordeaux, lit de vin, burgundy, appelez ça comme vous voudrez. Ma couleur préférée sans aucun doute. Je suis partie en nuance de bordeaux même si on dit toujours qu’il faut éviter le ton sur ton, je trouve que ça ne jurait pas trop. Et je porte mes derbies vernies Doc Martens que j’ai finalement acquises cet été après de longues années à les désirer.

Veste Stradivarius (old) Pull Mango Jupe Zara Derbies Doc Martens Sac Lancaster Chapeau Vintage

 

Je finirais cet article par la lettre de Jacques Brel, classique, mais ma citation préférée pour la fin d’année. En vous souhaitant une très bonne année 2018,

« Je vous souhaite des rêves à n’en plus finir et l’envie furieuse d’en réaliser quelques-uns. Je vous souhaite d’aimer ce qu’il faut aimer et d’oublier ce qu’il faut oublier. Je vous souhaite des passions, je vous souhaite des silences. Je vous souhaite des chants d’oiseaux au réveil et des rires d’enfants. Je vous souhaite de respecter les différences des autres, parce que le mérite et la valeur de chacun sont souvent à découvrir. Je vous souhaite de résister à l’enlisement, à l’indifférence et aux vertus négatives de notre époque. Je vous souhaite enfin de ne jamais renoncer à la recherche, à l’aventure, à la vie, à l’amour, car la vie est une magnifique aventure et nul de raisonnable ne doit y renoncer sans livrer une rude bataille. Je vous souhaite surtout d’être vous, fier de l’être et heureux, car le bonheur est notre destin véritable. »

Mathilde



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *