La peur du changement

La peur du changement

Hello à tous!

Je vous retrouve aujourd’hui avec un nouvel article pour vous parler d’un sujet qui me tient à coeur : l’incorruptible peur du changement.

Comme je l’ai déjà dit auparavant, je suis actuellement au Canada pour neuf mois. Vivre de l’autre côté de l’Atlantique, en voilà déjà un changement haha. Et ce sont ces situations qui nous livrent beaucoup à nous-même qui nous font faire des bilans.

Je suis le genre de personnes qui aiment se plaire dans sa petite routine. J’aime connaître la ville dans laquelle j’habite, savoir à quelle heure je dois me lever, savoir quel moyen de transport j’emprunte. Quand je suis en vacances, la maison me manque vite. Ne vous détrompez pas: j’adore voyager, et découvrir. Mais j’ai besoin de savoir que j’ai un endroit quelque part qui reste toujours le même.

« Le plaisir de l’habitude est souvent plus doux encore que celui de la nouveauté. » Proust

Ce cocon peut être différent en fonction des personnes: la famille, la maison, un pied-à-terre de vacances, un sport, une école. Mais il partage toujours les mêmes valeurs: la sécurité, l’habitude, le réconfort.

J’ai peur du changement parce que j’ai peur de perdre le contrôle. Je ne veux pas me retrouver dans une situation qui ne me convient pas. J’ai peur de m’ancrer dans un lieu qui ne me plaît pas.

« Au moment d’un départ et d’un changement d’existence, tout homme capable de réflexion est plus ou moins hanté par des pensées sérieuses, c’est l’heure où l’on sonde son passé, où l’on trace des plans d’avenir. » Tolstoï

Pour moi, la peur du changement cache aussi la peur de l’oubli. J’ai peur qu’en quittant mes habitudes, je quitte aussi ceux qui occupaient mon quotidien. J’ai peur de quitter le cocon familial parce que j’ai peur de perdre le lien fort que j’entretiens avec ma famille. Peur de quitter mes amis parce qu’ils pourraient se trouver une nouvelle routine sans moi.

Mais la peur du changement en réalité est bien inutile. Surtout parce qu’il est inévitable. La vie est vouée à changer. Chaque nouvelle étape de la vie est un changement. Chaque nouvelle décision est un changement. Il faut apprendre à l’accepter. Même si l’accepter implique parfois de perdre une part de nous-même.

« Rien n’est permanent, sauf le changement » Héraclite d’Ephèse

On apprend à s’habituer à (presque) tout. A se forger une nouvelle routine. On se fait de nouveaux amis. On découvre de nouvelles cultures. Et surtout on se redécouvre nous. On apprend à tester notre degré d’adaptabilité, on apprend à aimer de nouvelles choses. On apprend l’ouverture d’esprit et la flexibilité. Si l’on changeait de routine tous les jours, je pense qu’on n’aurait plus jamais peur du changement. L’habitude joue énormément.

« Avoir peur du changement, c’est ignorer ses capacités. » Nkiawete Simon Major

Bien sûr, il y a des changements qui sont plus simples à vivre que d’autres: partir à l’étranger pour ses études, emménager dans la maison de nos rêves, à l’inverse de perdre un ami, ou devoir changer d’établissement scolaire. Mais je crois que chaque chose arrive pour une raison, et que derrière chaque mauvaise aventure se cache une bonne.

« La vie est une aventure audacieuse ou rien du tout. Faire face au changement et
se comporter comme un esprit libre en présence du destin est une force invincible. » Helen Keller

Finalement, avoir peur du changement c’est possiblement une bonne chose. Ca signifie peut-être qu’on est dans une réalité qui au final nous satisfait ?

Bisous,

Mathilde

Photo : Lac Pink, Parc de la Gatineau (Québec)



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *